Des agrumes bio en circuit court ? C’est possible !

oranges

Suteau Biosol: des agrumes, fruits secs, huile d’olive… livrés à Nantes en circuit court

Josian est français, papa de deux enfants, et vit en Andalousie.

Voyant le mécontentement de quelques amis producteurs à l’heure de vendre leur récolte (prix imposé par l’acheteur ainsi que date de récolte), il décide en 2015 de monter avec son père Yannick, qui vit autour de Nantes, une entreprise familiale pour vendre en circuit court, autour de Nantes, des agrumes et autres produits andalous.

 

Son modèle:

1- Il achète à des petits producteurs bio les fruits, “sur pied”, donc il les réserve avant récolte. Selon les producteurs, il va même ramasser lui-même une partie des fruits. Dans tous les cas, les fruits sont récoltés à maturité. Bien sûr, il connaît les producteurs personnellement, et au delà du certificat bio, il sait comment ils travaillent. Il paie les producteurs le prix qui est juste pour eux, tant et si bien que ses producteurs sont ravis de travailler avec lui plutôt qu’avec d’autres distributeurs et lui réserve une bonne partie de leur production.

2- Côté mangeurs, son père à Nantes organise, via du bouche à oreille, des groupements d’achat informels, chez les uns ou chez les autres, dans plusieurs villes autour de Nantes. Il livre aussi des AMAP existantes, et quelques restaurants et boutiques.

3- Les cycles de commandes sont organisés toutes les 2 semaines, en alternance, donc Josian et son père Yannick livrent environ 6 points de retrait chaque semaine. Précisons au passage que c’est aussi en partie grâce à Open Food France que Josian a pu développer ainsi son activité, car l’outil lui a permis de gérer simplement la complexité de son modèle.

4- Chaque collectif a sa propre page de commande sur Open Food France. Isabelle passe environ 2 à 3h chaque semaine pour organiser les ventes (3 cycles de ventes, dont 2 pour les groupements d’achat et 1 pour les professionnels, ouverts en alternance) et éditer tous les états nécessaires pour pouvoir préparer les palettes, et organiser les livraisons. Ça n’est pas beaucoup par rapport à la complexité du modèle, mais nous espérons qu’avec les améliorations de l’outil ce temps se réduira encore à l’avenir 🙂

5- Pour la logistique, Josian prépare à la mains les palettes. Transmarfil, un transporteur
espagnol de la région achemine les palettes jusqu’à Perpignan ou un autre transporteur
français les livre à Nantes via un  semi-remorque réfrigéré ce qui limite l’impact carbone unitaire de ses produits. Les produits passent donc entre 48h et 56h en chambre froide, contre 16 à 18 jours dans les circuits de distribution classiques, ce qui préserve leur goût et leurs qualités nutritionnelles. Comme le dit Josian: “les agrumes ramassés à maturité peuvent se conserver à température ambiante 3 mois sans pourrir!” Le coût de transport représente entre 6 et 8% du prix de vente final des produits. Le transport est payé à la palette, une palette représentant un volume et poids limité, par exemple 1m x 1,20m et 1 tonne.

 

Son désir pour l’avenir

Josian et Yannick n’ont pas pour ambition de grossir davantage, l’entreprise a atteint un point d’équilibre, ils ne veulent pas travailler plus, mais plutôt garder du temps pour leur famille et leurs loisirs. Par contre josian soutient, dans la mesure de son temps disponible, ceux qui souhaitent dupliquer son modèle dans d’autres régions de France ! Dejà 2 petits groupes d’entrepreneurs se sont lancés dans son sillon. Et ça tombe bien, car le réseau Open Food France est là pour ça, soutenir l’essaimage de projets de distribution courts et indépendants, défendant une agriculture biologique et régénératrice des sols!

Avis aux intéressés? Contactez-nous si vous voulez en savoir plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *